Vote du Budget 2022 - Intervention du Maire

Lundi 28 mars, le Conseil municipal s'est réuni afin de réaliser le vote du Budget primitif 2022, adopté à l'unanimité. 

Retrouvez l'intervention du Maire, Gérard WEYN, à l'occasion du vote du Budget primitif 2022 : 

« Chers collègues,

Vous avez déjà pu analyser le contexte économique et social dans le DOB du mois dernier, je ne reviendrai donc pas sur les inquiétudes qui pèsent sur l’avenir de l’économie européenne et française. Elles sont de plus en plus concrètes. Si le virus contraint moins nos vies, la guerre en Ukraine, elle, semble s’enliser. Aux drames humains s’ajoutent des conséquences économiques importantes en Europe et dont nous ne mesurons pas encore tous les effets. 

Suite aux élections présidentielles, le nouveau gouvernement devra non seulement prendre des décisions économiques importantes pour la sortie de crise sanitaire, mais aussi des orientations politiques fortes concernant la géopolitique française face à la guerre que nous vivons aux portes de la Communauté européenne. Tout ceci ne sera pas sans répercutions pour les territoires. 

Instituts de sondages et médias savent fabriquer l’opinion publique. Ils voudraient nous faire croire que cette élection n’est qu’une simple formalité pour le Président sortant. Montrons-leur que le peuple français sait faire ses propres choix. Pour cela, j’appelle les Villersois à exprimer leurs voix dans toute leur diversité, afin de ne pas manquer ce rendez-vous démocratique si déterminant. 

Le budget que nous avons élaboré avec les services, que je salue au passage pour leur engagement et leur dévouement dans une période où nous avons dû renouveler la direction générale, est une nouvelle fois guidé par l’ambition de déployer le programme politique de l’équipe municipale, avec de nouveaux projets et de nouveaux services correspondant aux attentes des Villersois. 

Nous priorisons en 2022 toutes les mesures qui pourront amortir la crise, renforcer le haut niveau de service aux habitants et améliorer la tranquillité publique. De nombreux arbitrages ont permis de contenir la hausse des dépenses de fonctionnement dont je vous ai donné tous les détails lors du Débat d’orientation budgétaire. 

Hormis l’augmentation de l’énergie, la révision du régime indemnitaire et la nouvelle prime de précarité, ces dépenses sont en premier lieu dirigées vers la jeunesse, avec la montée en puissance du Trait d’union et vers les personnes éloignées durablement de l’emploi, avec le recrutement d’un chargé de projet pour mettre en place l’expérimentation « Territoire, zéro chômeur de longue durée » dans notre commune.

Territoire zéro chômeurs est une expérimentation qui veut offrir du travail à ceux qui n’en ont pas, à ceux qui en sont le plus éloignés. Il n’y a que 50 territoires en France qui pourront être éligibles cette année. Notre commune veut s’inscrire dans cette dynamique, car nous considérons le travail comme un droit. Un chantier conséquent nous attend donc dans les prochains mois, afin d’être un territoire retenu par l’État.
 
Secteur social et solidaire, économie du réemploi, outils pour la transition écologique et énergétique, travaux avec les entreprises locales… Nous avons déjà ciblé plusieurs secteurs où les besoins en main d’œuvre sont là. Ces emplois auront du sens, ils auront une utilité sociale et écologique. Ils redonneront la confiance et la motivation aux bénéficiaires qui reprendront enfin le cours normal de leur vie.

Avec l’apparition de nouveaux publics confrontés à des situations très difficiles, notamment des travailleurs qui n’arrivent plus à joindre les deux bouts et qui méconnaissent souvent les possibilités d’accompagnement par les acteurs sociaux, je rappelle que le CCAS de Villers-Saint-Paul est là pour les accompagner et que les élus et services restent mobilisés pour apporter des réponses à leurs besoins.

Comme chaque année, nous votons un budget responsable. Nous notons cette année une sensible hausse des recettes, de presque 3%, comme énoncé lors du DOB. Notre ratio de désendettement est très en dessous du seuil pour les villes de même strate : 5 ans en moyenne, 1,4 ans pour nous ! Le tout sans augmentation de la fiscalité. Cette situation financière très saine nous permet de réaliser un emprunt de 500 000 €. 

Si l’État ne nous impose pas une participation démesurée au remboursement de la dette post covid, grâce à son détournement des recettes fiscales, nos marges de manœuvre financières, bien que moins importantes aujourd’hui qu’avant, nous permettent d’aborder les prochaines années avec sérénité tout en restant vigilants à nos dépenses de fonctionnement. 

Nous maintiendrons nos efforts en termes de recherche d’économie et de transition écologique de notre administration. Le bilan carbone va aussi dans ce sens. Le diagnostic de la ville avance et nous avons hâte de pouvoir établir le plan pluriannuel de réduction de nos émissions en CO2.

Notre situation financière nous permet également de poursuivre un programme ambitieux d’investissements de 3,5 millions d’€ pour les projets d’aménagement communaux et les acquisitions de matériels, 1 100 000 € pour les acquisitions et réserves foncières et 200 000 €, en réserve, pour les dépenses imprévues.

Plus de 120 000 € de travaux seront affectés à l’entretien et la rénovation des établissements scolaires.  

Côté voirie, la rue Jean Jaurès va connaître sa requalification en 2022, nous rencontrerons à nouveau les riverains très prochainement pour leur présenter le projet définitif. Le Parc Lavoisier sera totalement rénové avec un city stade. Les études commenceront pour la rénovation des voiries des derniers lotissements. 

Côté sport et culture, nous allons monter un dossier de demande de subventions pour réaliser un terrain synthétique. 233 000 € de travaux seront consacrés aux gymnases. L’aire de jeux à Belle vue sera remplacée et 55 000 € seront affectés au secteur bibliothèque/culture.

En cette année 2022, la démocratie locale s’exprimera. À travers la 2ème édition de « Ma Ville, Mon Projet », le budget participatif de 100 000 €, sera lancé en septembre à travers sa plateforme en ligne sur laquelle je vous invite tous à vous inscrire : monprojet.villers-saint-paul.fr

Enfin, la tranquillité publique et la sécurité seront au cœur des travaux de l’année. La mise en accessibilité des bâtiments publics se poursuivra. Avec le soutien confirmé de la Région, du Département et je l’espère, bientôt de l’État, nous allons pouvoir engager l’installation ciblée de caméras de vidéoprotection avec un investissement de 100 000 €. Les premières seront opérationnelles entre juin et juillet. 

Vous le voyez, les engagements pour lesquels les Villersois nous ont élus, sont tenus. Malgré les risques que fait planer l’Etat par son désengagement toujours autant marqué, une gestion saine et une capacité d’emprunt préservée dessinent des perspectives positives pour Villers-Saint-Paul et ses habitants. 

Merci de votre attention. »

Services Public