Débat d'orientation budgétaire - Intervention du Maire

Lundi 15 mars, le Conseil municipal s'est réuni pour le Débat d'Orientation Budgétaire 2021. L'occasion de débattre sur la situation financière de la collectivité mais aussi sur les projets à venir pour l’année en cours et les perspectives sur celles qui vont suivre.

Retrouvez l'intervention du Maire, Gérard WEYN, à l'occasion du Débat d'Orientation Budgétaire : 

Chers collègues,

Nous vivons une période inédite où nous devons faire preuve d’une attention redoublée pour répondre au mieux aux besoins des Villersois. Le contexte sanitaire nous a demandé d’avancer au jour le jour en 2020. 

Heureusement, nous semblons aujourd’hui sortir doucement du tunnel grâce à l’arrivée, lente mais certaine, des vaccins. 

2021 sera l’année des conséquences économiques et sociales engendrées par cette pandémie, d’une explosion prévisible du chômage et d’une entrée potentiellement durable de notre économie dans une phase de contraction que nous n’avons jamais connue. 

Face à cette situation, la commune doit assumer son rôle d’amortisseur social, prendre part à l’effort national, malgré les contraintes financières qui pèsent de plus en plus sur les collectivités. 

La prospective réalisée par la Direction générale sur les indicateurs économiques mondiaux et nationaux retrace une réalité économique inquiétante.   

La dégradation profonde des conditions d’existence de nombre de citoyens que nous redoutions est présente, et les mesures gouvernementales de sauvetage ne révèlent aujourd’hui aucune perspective qui ne tire une véritable leçon de l’épisode sanitaire que nous venons de vivre : aucun renforcement massif du soutien public au secteur hospitalier et rien sur la reconstruction écologique du pays. Nous le déplorons. 

Concernant notre commune, ce budget a été élaboré par un choix fort des élus : prioriser cette année toutes les mesures qui pourront servir de bouclier social, tout en renforçant l’accès aux services et la tranquillité publique des Villersois.  
Dans la mesure de nos capacités financières, nous prenons aujourd’hui nos responsabilités après avoir ajusté en septembre 2020 certaines aides et dispositifs, pour exemple, l’application d’une part « Covid » supplémentaire à l’allocation municipale de rentrée scolaire. 

Nous vous proposons ce soir une traduction concrète, pour l’année en cours, du programme pour lequel la population de Villers-Saint-Paul nous a fait confiance en s’adaptant à cette réalité qui, mois après mois, se présente à nous.

Lors du confinement de mars 2020, nous avons fait le choix d’exonérer de loyer, les commerçants et praticiens de santé qui occupe des locaux municipaux, tout comme l’exonération de la Taxe locale sur la publicité extérieure. Ces leviers, aussi minimes soient-ils, seront reconduits s’il le faut cette année. 

Nous renforcerons l’accès à nos services par le numérique, avec notamment le lancement du paiement en ligne qui, malgré un peu de retard pris à cause de l’attaque informatique que nous avons subie, sera effectif pour la rentrée de septembre.  

Après la réalisation de mesures du programme pouvant apporter des éléments de réponse à la situation sanitaire en 2020 (mutuelle communale, alerte sms), le budget 2021 consacre la mise en œuvre effective du programme politique sur lequel notre équipe municipale a été élue en 2020 : Bourse « jeunes majeurs » de 200€ déjà mise en place depuis janvier pour les Villersois de 18 ans, création toute récente d’un véritable service jeunesse au Centre socio-culturel, paiement en ligne donc, revalorisation notable des barèmes du Césam pour faire face à la crise, et enfin, renfort du service espaces verts pour faire de notre commune un lieu où il fait bon vivre.

Je tiens à remercier tout particulièrement les services techniques et les ilotiers qui, malgré le manque d’effectifs, les perturbations constantes de leur planning à cause des dépôts sauvages et leur travail parfois saccagé dès leur passage par des citoyens peu scrupuleux qui déversent leurs déchets par leurs fenêtres, continuent inlassablement, cette mission essentielle de propreté, surtout dans le contexte sanitaire que nous vivons. 

C’est d’ailleurs pour soutenir leur travail, que je vous propose ensuite, une délibération rehaussant l’amende forfaitaire d’enlèvement des dépôts sauvages au niveau maximum.

Ces mesures attendues et souhaitées par les Villersois prennent forme dans ce nouveau budget et engendrent, de fait, une augmentation sensible des crédits de fonctionnement sur les secteurs concernés. 

Il est vrai que la combinaison d’une gestion saine et des réels efforts des services quant à la recherche d’économies, permet de déterminer une nouvelle fois, malgré la rudesse de l’exercice, nos orientations budgétaires dans un cadre contraint mais serein, sans augmentation du taux des impôts. 

Il convient toutefois de rester prudents, notre épargne brute est certes conséquente mais diminue d’année en année. Le document vous apportera tous les détails.

Concernant l’investissement, nous faisons le choix de continuer à présenter un programme ambitieux, grâce notamment à l’excédent global de fonctionnement d’environ 5 869 000 €, à nos amortissements et sans avoir recours à l’emprunt.  

300 000 euros de travaux seront comme en 2020 affectés aux écoles. Les enfants et enseignants villersois connaissent notre souci constant de veiller à la bonne marche de leur quotidien. 

Nous terminerons cette année l’enfouissement des réseaux, commencerons la réfection des voiries des lotissements par celles des Coteaux, l’éclairage du Stade Pétenot sera remis aux normes, le pont sur la Brèche sera conforté, 350 000 € seront consacrés à la mise en accessibilité des bâtiments. 

Je vous invite à relire les documents en votre possession pour avoir une vue exhaustive des gros travaux prévus cette année. 

Le budget d’investissement 2021 consacrera 100 000€ au réaménagement du Parc Lavoisier, situé à l’angle de la rue Lavoisier et Frédéric Kühlmann. L’association du quartier nous a fait part d’attentes et de suggestions sur ce projet et à ce titre et exceptionnellement du fait de la crise sanitaire, interdisant les réunions, le montant dédié au budget participatif, non utilisé en 2021, sera intégralement affecté à cette opération. Un questionnaire est en cours de diffusion aux habitants des quartiers Prés-Roseaux et Pré-Sarrazin. 

La tranquillité publique est devenue de gré ou de force un sujet dans lequel les collectivités doivent s’engager pleinement. Nous subissons aujourd’hui à Villers-Saint-Paul trop de délits et d’incivilités, démultipliées par le contexte de restriction de liberté lié à la crise sanitaire. Le partenariat actif entre notre police municipale et les autorités de l’État, (qui font face elles aussi à l’austérité budgétaire…) demande des investissements communaux pour permettre, nous l’espérons, moins de délits et plus d’élucidations des affaires. 

Nous programmons un investissement de 100 000 € pour débuter l’installation ciblée de caméras de vidéo-surveillance qui seront mises en place progressivement au dernier trimestre. 
2021 sera aussi une année renforcement de la démocratie locale, avec le lancement officiel d’un budget participatif de 100 000 € par an dédié aux projets citoyens des Villersois. Une communication avec le calendrier précis sera faite prochainement. La consultation commencera chaque année en septembre, pour une réalisation en début d’année suivante.  

Enfin, pour mesurer précisément nos points forts et nos faiblesses, nous allons mener un diagnostic carbone de la collectivité, pour vous présenter ensuite un plan pluriannuel d’actions qui amorcera concrètement la transition écologique à Villers-Saint-Paul. 

Comme évoqué précédemment, je n’entrerai pas plus dans les détails de nos orientations budgétaires sur lesquelles je vous propose sans plus d’attendre de débattre.
Merci de votre attention. 
»

Services Public