Liberté, Égalité, Fraternité… Laïcité !

À l’occasion des 115 ans de la promulgation de la loi de séparation des Églises et de l’État, et suite à l’assassinat du professeur Samuel Paty, mort d’avoir enseigné la liberté d’expression, le Maire de Villers-Saint-Paul a souhaité marqué d’un symbole fort la résistance nécessaire aux obscurantismes de tous bords qui grandissent actuellement dans la société française.

Le 1er mars, a été apposé sur le fronton de la Mairie, le nom « Laïcité » au-dessus de notre devise nationale « Liberté, égalité, fraternité ».

À travers cette action symbolique, les élus de Villers-Saint-Paul réaffirment leur attachement profond aux principes fondateurs de la République, une et indivisible.

Nous souhaitons défendre le principe de laïcité, trop souvent déformé ou incompris. Avec cette inscription sur la façade de la Mairie, il s’agit de promouvoir un esprit de tolérance et d’équité, en rappelant que le compromis laïc respecte à la fois les droits supérieurs de l’État et les intérêts légitimes des cultes pratiqués en France.

Liberté de conscience dans la sphère publique et de culte dans la sphère privée.

« La réalisation de cette réforme (…) aura pour effet désirable d’affranchir ce pays d’une véritable hantise sous l’influence de laquelle il n’a que trop négligé d’autres questions importantes, d’ordre économique ou social (…). Mais, pour qu’il en fût ainsi, il fallait que la séparation ne donnât pas le signal de luttes confessionnelles : il fallait que la loi se montrât respectueuse de toutes les croyances et leur laissât la faculté de s’exprimer librement. »
3 juillet 1905, Assemblée nationale, Discours d’Aristide Briand, rapporteur de la loi de séparation des Églises et de l’État.

Services Public